Les accords commerciaux concernent-ils les petites ou les grandes entreprises?

Les accords commerciaux concernent-ils les petites ou les grandes entreprises?

Les entreprises européennes exportent des centaines de millions d’euros de marchandises partout dans le monde, chaque jour, de la Chine jusqu’en Afrique du Sud. 80 % de ces exportateurs ont moins de 250 employés.

Read more

En tout, ce sont plus de 600 000 petites et moyennes entreprises en Europe qui exportent vers des pays en dehors de l’UE. Mais ces petites et moyennes entreprises font face à de grands défis. Les droits de douane et la complexité des règles créent des barrières financières que les petites entreprises ne peuvent assumer aussi facilement que leurs compétiteurs de plus grande taille.

Les accords commerciaux de l’UE sont conçus pour soulager cette charge, et faciliter la croissance des petites entreprises, car celles parvenant à exporter connaissent une croissance en moyenne sept fois plus rapide que celles qui n’exportent pas. Les accords commerciaux aident aussi les grandes entreprises basées dans l’UE à exporter plus et à trouver des fournisseurs de matières premières afin de réaliser leurs produits finaux. En plus des grandes entreprises européennes, les entreprises détenues par des étrangers emploient plus de 7 millions de personnes à travers l’UE.

Les grandes entreprises ne dépendent pas nécessairement des accords commerciaux, puisqu’elles ont les ressources nécessaires pour accéder à de nouveaux marchés à l’étranger. En revanche, ce sont les petites entreprises qui pourraient profiter d’une simplification des règles commerciales. C’est pour cette raison que l’UE vise par sa nouvelle stratégie commerciale à lever les barrières rencontrées par les petites entreprises en négociant des accords commerciaux. Le défi est d’informer les petites entreprises des opportunités créées par les accords commerciaux, et les aider à en tirer profit. Les recherches menées par l’Organisation mondiale du commerce montrent que lors de l’ouverture à de nouveaux marchés, ce sont les PME qui sont les plus rapides à saisir les opportunités offertes.

Haut