Pourquoi l’UE souhaitait-t-elle conclure un accord commercial avec le Japon?

Pourquoi l’UE souhaitait-t-elle conclure un accord commercial avec le Japon?

L’accord de partenariat économique UE-Japon ouvre le marché japonais aux entreprises européennes, permet de préserver les spécialités gastronomiques et vinicoles européennes, et offre de solides garanties en matière de sécurité alimentaire et d’environnement.

Read more

Cet accord envoie un signal fort indiquant que le protectionnisme ne protège pas. À long terme, imposer des prix élevés aux importations n’aboutit qu’à une hausse des coûts supportés par les consommateurs et par les entreprises européennes qui s’efforcent d’offrir des produits de qualité. En réduisant les droits de douane sur les vêtements, les produits agricoles ainsi que d’autres biens, cet accord commercial permettra d’accroître le nombre d’emplois liés aux exportations de l’UE vers le Japon, qui s’établit déjà à 600 000.

En juillet 2017, lorsque l’UE et le Japon sont parvenus à un accord de principe, le Japon était le troisième marché mondial de consommateurs, mais ne représentait que le septième marché d’exportation pour l’UE. Cette situation devrait évoluer. Par exemple, depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange UE-Corée du Sud il y a cinq ans, les exportations de l’UE vers ce pays ont augmenté de 55 %.

Haut